Accueil | Les précédents édito | Actualité

8 février 2008 - Espoir Banlieues : Une dynamique pour la France.

Présentation du plan Espoir Banlieues à l'Elysée.

La dynamique "Espoir Banlieues", présentée le 8 février par Nicolas Sarkozy s’appuie sur cinq piliers : l’emploi, l’éducation, les transports, la sécurité et le financement des initiatives locales.

Fadela Amara est chargée de la mise en oeuvre du plan et de veiller à la bonne marche des programmes triennaux des ministères visant à réduire les écarts structurels entre les quartiers et le reste du pays.

L’emploi. Un partenariat avec 38 chefs d’entreprises est noué pour recruter 22 000 employés stagiaires ou jeunes en formation, issus des quartiers prioritaires. Cet accord entre l’Etat et ces entrepreneurs sera consolidé par la mise en œuvre du nouveau contrat d’autonomie à destination de 45 000 jeunes des quartiers âgés de moins de 26 ans. Ces jeunes bénéficieront pendant 6 mois d’un accompagnement, pris en charge par l’Etat, pour assurer leur accès à l’emploi. Par ailleurs, un dispositif d’accompagnement des créateurs d’entreprises permettra de créer, dans les années à venir, 20 000 entreprises en zones sensibles.

L’éducation. Dès la rentrée prochaine, un accompagnement éducatif sera opérationnel dans 5 311 écoles primaires, classées en éducation prioritaire. A titre expérimental, une cinquantaine d’élèves de classes de CM1 et CM2, appartenant à des établissements à fort taux d’échec scolaire, pourront accéder à d’autres écoles de la ville afin de d’améliorer le brassage et la mixité sociale. Trente lycées d’excellence offriront à leurs élèves de nouvelles filières comme des sections internationales, artistiques ou dédiées aux nouvelles technologies. Les 5 % des meilleurs élèves de chaque établissement auront accès à une classe préparatoire aux grandes écoles. Enfin une banque de stages, mise en place par les chambres consulaires et les organisations représentatives des entreprises, aidera les jeunes à trouver un stage en entreprise et luttera contre toutes les formes de discriminations.

Les transports. Un appel à projet identifiera les dessertes prioritaires qui doivent bénéficier d’une aide particulière de l’Etat, comme par exemple le projet de tramway entre les communes de Clichy-sous-bois et Montfermeil en Seine-Saint-Denis.

La sécurité. Des unités territoriales de quartier seront déployées dès le printemps dans le département de la Seine-Saint-Denis et une compagnie de sécurisation sera mise en place cet été. L’objectif est d’atteindre à terme, sur l’ensemble des départements concernés, le déploiement de 4 000 policiers en trois ans.

Le financement des initiatives locales. Un projet de réforme des dotations de solidarités de l’Etat aux collectivités territoriales sera présenté avant l’été. Le Premier ministre présidera un comité interministériel des villes et du développement social urbain dans les prochaines semaines.

Un bilan d’étape du Plan Espoir banlieues a été présenté lors du comité interministériel des villes du 20 janvier 2009.